traitduniondakar

Trait d’union entre cultures, trait d'union entre femmes qui arrivent au Sénégal pour y vivre en harmonie !

Notre présidente

c_estelle_portraitTrait d’Union a de la chance, sa présidente est jeune, trente six ans,  elle est consultante sénior en organisation industrielle pour un groupe international et a plein d’idées et d’envies pour son association.

Estelle, mère de deux enfants, est arrivée au Sénégal en septembre 2007. Quelques mois après, elle a rencontré l’association par une patiente de son mari étiopathe, mais n’a pas éprouvé alors le besoin d’y adhérer. Il faut attendre encore quelques mois, pour qu’elle ressente l’envie de retrouver quelques unes de ses semblables, des femmes françaises venues vivre au Sénégal pour échanger avec elles. Aujourd’hui elle affirme que c’est l’association qui a transformé sa vie ici et l’a aidée à se sentir chez elle à Dakar. Car Trait d’Union permet aux femmes qui arrivent  au Sénégal pour y rester d’être dans un  réseau, social et vite amical. Elle était membre de l’association depuis trois ans quand il y a eu une élection de bureau et elle est devenue trésorière. De trésorière à présidente il n’y a qu’un pas qu’elle a franchi il y a un an.

Ses objectifs  avec son équipe, sont très précis : elles veulent  améliorer l’accueil des nouvelles adhérentes et ont mis en place le « pot des nouvelles » dans un coin sympa des Almadies.  Elles veulent développer les actions et activités et ont créé une commission loisirs. Elles ont suscité d’autres commissions : communication, blog, pour notamment rendre l’association plus visible.

Estelle a pour ambition de rajeunir un peu l’association, car les anciennes, qui ont beaucoup fait, ont envie de se reposer.

Enfin, lorsqu’elle est arrivée à cette fonction, des questions se posaient sur le devenir du centre Kell, près de Toubab Dialaw. Les camps de vacances n’y étaient plus organisés. Des démarches ont été entreprises auprès de plusieurs associations pour trouver comment ce lieu peut servir intelligemment : un accord est presque trouvé !

Pour  Estelle, être présidente c’est rendre à l’association ce que l’association lui a donné. Elle a eu quelques craintes au début, essentiellement de ne pas être à la hauteur de la tâche, mais cela se passe très bien. Elle adore bosser avec son équipe, et commence à prendre goût aux soirées champagne de l’ambassade de France  et autres : la partie représentation de l’association lui donne l’occasion de rencontrer des personnes très diverses,  et qu’elle apprécie !

Etre présidente, c’est travailler agréablement avec des femmes stimulantes : un enrichissement !
VP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 mars 2013 par dans Portraits, et est taguée , .

Archives

%d blogueurs aiment cette page :